fbpx

En plus des jeux-vidéos, j’aime aussi profondément la musique. Ça a commencé avec le Jazz puis en grandissant j’ai exploré différents genres musicaux : le Rock, le Blues, le R’n’B, la Soul, la Pop et surtout le Hip Hop. Motivée par mon amour de la musique et de la culture urbaine, un beau jour j’ai pris mon courage à deux mains et à 16 ans je me suis mise au New Style, une danse urbaine.

Il fallait que j’extériorise ce que la musique me faisait ressentir. Seulement, je n’avais pas prévu à quel point mon premier cours serait dur. Dès les 5 premières minutes d’échauffement, j’étais épuisée.

Impossible de suivre.

La danse, ça demande beaucoup de concentration, d’effort de mémorisation, de créativité, d’endurance et de maîtrise de son corps.

Les pas pour débutants sont très simples et demandent peu d’endurance. Au début, j’arrivais à suivre facilement. Sauf que je ne voulais pas être limitée. Je voulais avoir la liberté d’exécuter les pas que je voulais au moment où je les imaginais. Il fallait que je passe de débutante à au moins intermédiaire.

Seulement ma condition physique était dé-plo-rable. À cet âge, j’avais déjà des problèmes d’articulations : mon genou et mon épaule droits craquaient dès que je les pliais. J’avais tout le temps mal au dos et à la nuque. Et la plupart des pas que je voulais faire, notamment ceux au sol, étaient hors de portée pour moi.

Je pouvais soit laisser tomber, soit changer et adapter mon corps.