D’erreur en erreur.

J’ai donc décidé de trouver la méthode qui m’aiderait à prendre ma condition physique en main. Je voulais améliorer mes performances.

Comme beaucoup, je me faisais trimballer de remède en remède et suis tombée dans les pièges classiques. J’ai essayé toutes sortes de méthodes intenables comme manipuler mes portions, boire du café bien corsé, et abuser du sport.

À part perturber mes cycles de sommeil, ma digestion, et mon état mental, ça n’a rien donné.

Puis je suis partie étudier aux Etats-Unis. Je m’étais fait la promesse de changer une fois là-bas. Au début, j’étais très confiante. Je passais des soirées entières après les cours à faire des recherches pour enfin savoir comment avoir plus d’énergie. C’est là que j’ai trouvé mes premières sources.

Comment les autres y arrivent-ils ?

J’étais habituée à trouver les réponses aux questions que je me posais en faisant des recherches sur Internet. Parfois en quelques secondes, au pire en quelques semaines. Mais je finissais toujours par trouver. Et de toutes façons je voyais partout des personnes qui semblaient avoir pris leur corps en main. Alors je finirais bien par trouver comment m’y prendre !

Mais en réalité… c’était plus difficile que je pensais : l’information est dense, complexe, et les sources se contredisent tout le temps. Surtout que je faisais mes recherches en anglais, que je parlais assez mal. Mais au moins je trouvais plus de contenus sur la question qu’en français. Parfois j’avais envie de m’arracher les cheveux, et c’est peu dire.

J’ai continué à tester des méthodes et produits en tous genres. Des bracelets magnétiques, des poudres, des accessoires, etc… Toujours sans succès.

Drapeau des États-Unis.

L’échec pur et simple

Ça devenait  décourageant. Au lieu de tenir la promesse que je m’étais faite, j’ai pris des habitudes pires qu’auparavant.

Chips, boissons sucrées, pizzas, sodas, repas livrés, etc… J’ai explosé ! C’était bon, ça ne coûtait pratiquement rien, j’en avais en quantité rapidement et facilement. Franchement que demande le peuple ? Après tout, j’étais aux États-Unis.

Autant dire que je ne suis pas fière de cette période. Je ne m’étais pas pesée mais j’ai dû prendre au moins 10 kg.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.